Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eps Herbeval

Ruelle du petit village de Eps Herbeval , aquarelle sur papier au format 50 sur 70cm..

EPS - HERBEVAL

Une église paroissiale du canton d’Heuchin, Eps-en-Artois, fut édifiée en 1515, suivant graffite, fenêtre Nord de la première travée. Elle est sous l’invocation de Saint-Martin, est classée au répertoire des monuments historiques pour son clocher.
A l’origine, figurait sur la gouache de Croÿ de 1610, une nef avec un chœur plus bas et à deux travées, mais aussi une belle flèche de pierre à crochets surmontant la tour carrée de 14 mètres éclairée dans le haut par deux fenêtres par côtés. Cette flèche a été détruite en 1882. La tour du XVème siècle, de grandes proportions, éclairée dans le haut par deux fenêtres en arc brisé, conserve encore des reste d’arcades et de roses. Elle n’est plus aujourd’hui que coiffée par un toit pyramidal bas. Les contreforts qui la soutiennent laissent apparaître de mêmes arcatures que sur la tour. Le porche Est de style roman semble plus ancien. La porte principale « en anse de panier » est surmontée d’un écusson brisé, complètement martelé, soutenu de deux lions dont celui de dextre, est reconnaissable. Une tourelle, au sud-est, renferme l’escalier.
L’église n’a qu’une nef avec, côté Nord, un porche roman. Celui-ci, saccagé en 1543 par les hommes de François Ier, a été rétabli au XVIème siècle, dans sa forme ancienne avec colonnes ornées de chapiteaux à feuilles déchiquetées, vouté d’ogives, malgré sa baie en plein cintre. Une statuette de Notre Dame de la Salette se trouvait encore en 1985 dans une niche, elle est aujourd’hui remplacée par une croix.
Le chœur est du XVIIIème siècle. A l’intérieur, trois autels, un fût de colonne soutient un vaste chapiteau dont la voûte de nef est lambrissée. Elle repose sur une corniche par six des blochets polychromes classés, rescapés de la révolution française. Ils sont remarquablement mis en valeur et représentent les patrons des métiers traditionnels. La chaire est également classée. Les fenêtres sont à ogives et montants prismatiques.
Un chemin de croix en carreaux de céramique, œuvre du monastère de Wisques, date des années 1950.
Les derniers travaux de restauration intérieure remontent à 1990 et ceux de toiture en 2006.
La population du village est en augmentation depuis plusieurs années et recense 251 habitants en janvier 2007

Tag(s) : #Mes tableaux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :